L’envie de partage et la curiosité sont à l’origine de ce blog. Garder les yeux ouverts sur l’actualité littéraire sans courir en permanence après les nouveautés. S’autoriser les chemins de traverse et les pas de côté, parler surtout de livres, donc, mais ne pas s’interdire d’autres horizons. Bref, se jeter à l’eau ou se remettre en selle et voir ce qui advient. Aire(s) Libre(s), ça commence ici.
Cette petite crapule de Maupassant, Arne Ulbricht (éditions du Sonneur) -Aurélie
Cette petite crapule de Maupassant, Arne Ulbricht (éditions du Sonneur) -Aurélie

Cette petite crapule de Maupassant, Arne Ulbricht (éditions du Sonneur) -Aurélie

Voici une lecture vraiment délicieuse. Un roman écrit avec fougue par un auteur allemand passionné depuis toujours par l’un de nos plus grands écrivains.

Alors que nous faisons irruption dans le livre à la fin de la vie de Maupassant, dans des moments de souffrance terrible pour son corps comme pour son esprit, Arne Ulbricht nous emmène bien vite à Étretat, là où tout a commencé en de plus tendres années.

Sous sa plume souvent espiègle, nous apprenons à découvrir toutes les facettes du petit Guy. Enfant fou des grands espaces, adolescent étouffant dans un pensionnat plus que rigide, jeune homme à la recherche de la reconnaissance du milieu littéraire parisien…

Puis un élément essentiel de sa personnalité et du livre : son immense besoin de liberté qu’il tente d’appliquer à tous les domaines de sa vie ; ainsi donc son grand appétit sexuel, sa vie d’éternel célibataire, son refus d’appartenir à un courant, ses années bénies où il vit ses amitiés sans retenue.

Les recherches d’Arne Ulbricht, sa plume sensible, son regard bienveillant bien que non censuré sur Maupassant et ses pairs font de ce roman un étonnant bijou littéraire. Il nous fait pénétrer dans les coulisses des « classiques » que nous avons tous lus avec une approche irrévérencieuse du meilleur effet !

Traduction de l’allemand d’Élisabeth Willenz.

Aurélie.

Cette petite crapule de Maupassant, Arne Ulbricht, éditions du Sonneur, 320 p., 18.50€.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus sur Aire(s) Libre(s)

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading